Tuto - Un entretien d’embauche sans embûches

TUTO
CANDIDATURE

SCROLLEZ POUR LIRE L’ARTICLE

Tuto - Un entretien d’embauche sans embûches

TUTO
CANDIDATURE

Vous avez envoyé votre candidature pour des offres d’emplois ou de stages et votre profil a retenu l’attention d’un employeur ? Bravo, vous avez réussi la première étape ! Mais attention, il ne s’agit pas de s’arrêter en si bon chemin. L’entretien que vous vous apprêtez à passer nécessite une bonne préparation pour que vous soyez serein et confiant le jour J. Avant, pendant et après, 1001voies vous donne les conseils indispensables pour réussir son entretien.

Image

1. AVANT l’entretien : Se préparer

  • Bien relire la fiche de poste : Une bonne préparation commence par une bonne connaissance des missions indiquées dans l’annonce. Vous avez probablement envoyé plusieurs candidatures pour des postes similaires mais les missions diffèrent souvent d’une entreprise à l’autre. N’hésitez donc pas à imprimer l’annonce et à prendre des notes afin de bien analyser les missions et essayer de trouver pour chacune d’elles une compétence ou une qualité à mettre en avant le jour de l’entretien. Cette première étape vous permettra de faire le point sur vos motivations et la raison pour laquelle vous souhaitez obtenir ce poste.
  • Être incollable sur l’entreprise : Mener une petite enquête sur l’entreprise que vous souhaitez rejoindre est loin d’être inutile. Prenez le temps d’explorer leur site internet et leurs réseaux sociaux. C’est une bonne façon de se familiariser avec l’esprit et les valeurs de l’entreprise, et cela vous mettra en confiance le jour de l’entretien. En étant à même de comprendre son fonctionnement et éventuellement le rôle que vous aurez, vous bénéficierez d’un avantage non négligeable sur les autres candidats. Enfin, si vous avez l’identité de votre recruteur, n’hésitez pas à consulter son profil LinkedIn afin de savoir à qui vous avez à faire. Un homme, une femme, un jeune, un senior. Vous saurez vous adapter à votre interlocuteur le jour de l’entretien.
  • Réfléchir aux questions fréquentes : Vous ne pouvez évidemment pas anticiper toutes les questions que vous posera le recruteur mais certaines sont si fréquentes qu’il serait dommage de ne pas s’y préparer avant. On vous conseille de noter vos réponses aux questions suivantes : “Pouvez-vous me parler de vous ?”, “Pourquoi avoir postulé à ce poste ?”, “Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?”, “Quelles sont vos prétentions salariales ?”, “Avez-vous des questions ?”. Répondre “Non” à la dernière question est rédhibitoire. On explique pourquoi et quoi dire dans la 2ème partie de l’article.
  • Imprimer et relire son CV : Pensez à bien relire votre CV afin d’avoir bien en tête les informations basiques comme les dates de vos diplômes, de vos stages ou encore le nom des logiciels que vous maitrisez. Le jour de l’entretien, prenez avec vous 3 copies de votre CV afin d’en donner un ou plusieurs exemplaires à vos interlocuteurs.
  • Organiser son déplacement : Ne laissez pas un empêchement malheureux gâcher cette opportunité ! Il est essentiel de repérer le lieu de l’entretien la veille, de planifier votre trajet et d’être certain d’avoir toutes les informations nécessaires pour accéder au bâtiment. Si la personne a oublié de vous les transmettre, contactez-la et pensez à noter un numéro de téléphone en cas d’imprévu. L’idéal est d’arriver 5 à 10 minutes en avance afin d’arriver détendu et d’avoir le temps de se concentrer avant l’entretien. Dans le cas d’un entretien en visio, pensez à trouver une pièce isolée, calme et avec décor clair et sobre.
  • Prendre un carnet de notes et un stylo : Afin de garder le fil de vos idées et de structurer votre pensée, n’hésitez pas à prendre des notes durant l’entretien. Vous pourrez également noter les questions que vous voudrez poser à la fin et cela montrera au recruteur que vous êtes un candidat sérieux et impliqué.

Il est essentiel de préparer des questions à poser lors de l’entretien. Ne pas en poser donnerait l’impression que vous ne vous intéressez pas au poste.

Picto

2. PENDANT l’entretien : Se faire confiance

  • Être ponctuel, aimable et poli : Cela paraît évident mais il s’agit surtout de rappeler qu’il est essentiel de garder son calme quelles que soient les circonstances. Un aléa qui vous a mis en retard ne doit pas vous mettre en colère et un recruteur désagréable ne doit pas vous déstabiliser. L’entretien est certes un enjeu important pour vous mais inutile de se stresser davantage, il ne s’agit pas d’une opération à cœur ouvert non plus !
  • Soigner son apparence : Que vous postuliez pour une banque, une start-up ou une boulangerie, choisissez une tenue adaptée et correcte. On n’attendra évidemment de vous une tenue plus formelle dans une banque que dans une start-up mais il ne s’agit pas non plus de cacher votre personnalité. Par exemple, une étude récemment menée aux États-Unis a prouvé que les tatouages n’étaient plus considérés comme un frein à l’embauche et qu’ils pouvaient même parfois jouer en faveur du candidat. Une apparence soignée est surtout preuve de respect à l’égard de la personne qui vous reçoit et montre que vous êtes capable de vous adapter à un environnement de travail.
  • Penser à couper son portable : Éteint, en mode avion ou silencieux, ne laissez pas votre portable déstabiliser votre entretien.
  • Faites attention à votre langage corporel : Notre corps n’est pas toujours notre meilleur allié, surtout dans les situations potentiellement stressantes. Essayez tout de même d’être détendu tout en conservant une attitude sérieuse et positive. Penser à se tenir droit, à décroiser ses jambes, à regarder son interlocuteur dans les yeux, et à sourire. Des gestes simples qui envoient le bon signal et inspirent confiance.
  • Poser des questions : Comme expliqué plus haut, il est essentiel de préparer des questions à poser lors de l’entretien. Ne pas en poser donnerait l’impression que vous ne vous intéressez pas au poste. C’est au contraire le moment de montrer que vous connaissez l’entreprise grâce à vos recherches et que vous êtes soucieux d’en savoir davantage sur vos futures missions. Profitez-en également pour vous informer sur la suite du processus de recrutement pour ne pas partir sur une impression de flou.
  • Éviter les pièges : Il existe deux pièges principaux à éviter lors d’un entretien d’embauche. Les questions interdites et les prétentions salariales. Trop peu de gens le savent mais il existe certaines questions qu’un recruteur n’a pas le droit de vous poser. Toutes les questions portant sur votre vie privée sont proscrites par le Code du Travail et son article L1132-1 qui vous protège de la discrimination à l’embauche. Autrement dit, il est interdit d’éliminer une candidature pour les motifs suivants : origine, sexe, orientation sexuelle, grossesse et état de santé. Si le recruteur vous pose une question interdite, rappelez-lui poliment que cette information n’a pas sa place dans l’entretien. Concernant les prétentions salariales, c’est souvent le nerf de la guerre d’un entretien d’embauche. En parler trop tôt est maladroit mais ne pas en parler du tout est une erreur. Si vous évitez la question, vous donnez l’impression que vous n’accordez pas d’importance à l’argent et dans ce cas, pourquoi voudrait-il vous payer ce que vous méritez ? Non, il est essentiel d’aborder cette question lors de l’entretien et de réfléchir en amont à une fourchette de salaire acceptable pour vous et raisonnable pour lui, et de garder la discussion ouverte.
Image

3. APRÈS l’entretien : Rester en contact

L’entretien d’embauche est un exercice épuisant. En l’espace d’une heure, vous avez raconté tout votre parcours et tenté d’apparaître comme le candidat idéal. Vous pouvez désormais souffler mais il serait dommage de s’arrêter là. On vous conseille ensuite de :

  • Faire le point : Le lendemain de l’entretien, prenez un moment pour le passer en revue dans votre tête et voir si vous avez oublié un point essentiel à mentionner à votre interlocuteur. Si oui, pas de panique, il est encore temps de rectifier le tir.
  • Envoyer un mail : Maintenant que vous avez pris un peu de recul et que la pression est redescendue, écrivez un mail à la personne qui vous a reçu deux ou trois jours après votre rencontre. Dans ce message, vous la remerciez du temps accordé et pouvez faire une courte auto-synthèse de l’entretien si cela vous semble pertinent. C’est l’occasion d’indiquer une information essentielle que vous auriez oublié de lui mentionner et de surtout réitérer votre intérêt pour le poste. Si la réponse concernant le poste à pourvoir tarde à venir, n’hésitez pas à envoyer un second mail de rappel une semaine après l’entretien.

Les entretiens d’embauche vont rythmer toute votre vie professionnelle. Il est de plus en plus rare de rester 25 ans dans une même entreprise. Il est donc essentiel de bien se préparer à cet exercice qui sera de moins en moins difficile et stressant au fil de votre carrière.

Article publié le 28-02-2022

TUTO
CANDIDATURE

Sur le même sujet

image

Qu’on fasse ses premiers pas dans la vie professionnelle ou bien qu’on soit dans une carrière avancée, l’anxiété peut toujours nous gagner. Dans certains cas, elle devient même chr ...

Lire la suite

AVENIR
INSPIRATION

Article - Gérer le stress au travail

image

Dans une candidature, la lettre de motivation est souvent considérée comme une formalité pénible et ennuyeuse. Et on comprend pourquoi ! On nous a appris à tort des formules désuèt ...

Lire la suite

TUTO
CANDIDATURE

Tuto - Écrire une lettre de motivation qui vous ressemble

Diagoriente est une startup d’Etat de la DGEFP en partenariat avec Id6 et la DINUM Services du Premier ministre
HCCMinistere TravailDgefpGrand PlanBeta GouvPE1J1SSCId6

L'ACTU DE DIAGORIENTE

Pour tout savoir de nos formations et des nouvelles fonctionnalités que nous ajoutons régulièrement, abonnez vous à la newsletter (1 par mois) :

NOUS CONTACTER

Une question, une suggestion d’amélioration ou un message sympa à nous transmettre ?